Arrêt du Tabac | J'arrête de fumer

Arrêt du Tabac | J'arrête de fumer

Arrêt du Tabac | J’arrête de fumer

Portugal-tchat s’intéresse aujourd’hui aux bénéfices lors de l’arrêt du Tabac. Nous espérons qu’avec ce petit article certains de nos visiteurs franchiront le pas. « Mais Quee c’est difficilee  !!!!!!!! »

Nous le savons tous (anciens fumeurs) que l’arrêt de la clope n’est pas simple du tout, que ce n’est parfois pas uniquement avec quelques mots que le déclic se fera. Mais pourquoi pas d’ailleurs ??!! tous les moyens peuvent être bon à un moment donné.

J’arrête de fumer aujourd’hui, pour mieux vivre demain !

    • Au bout d’un jour : Le monoxyde de carbone issu de la fumée est presque éliminé. La pression sanguine et le rythme cardiaque redeviennent normaux. La toux est plus forte, c’est bon signe ! Vos poumons se décrassent. Votre organisme va être mieux oxygéné.
    • Dès la première semaine : L’activité physique et respirer redeviennent plus facile. Le goût revient et les aliments ont une nouvelle saveur. L’odorat s’affine.
    • Après les 15 premiers jours : L’équilibre nerveux et le sommeil sont bien meilleurs.
    • Le premier mois : L’encombrement bronchique et la toux diminuent (le tabac provoque 80% des cancers bronchiques), la voie s’éclaircit, le souffle s’améliore et votre teint n’est plus gris. Le risque d’infection diminue. On retrouve une certaine vigueur sexuelle. Votre confiance s’est renforcée et vous êtes fier de votre première victoire. Vous vous sentez plus libre.
    • Dès 6 mois : Si vous avez grossi, votre poids est stabilisé. J’ai une meilleure immunité contre les maladies, donc les inflammations et les troubles chroniques se raréfient.
    • Après 1 an : Le risque de maladie coronarienne et le risque de crise cardiaque ont diminué de moitié. Le risque de cancer continue à diminuer. Le fonctionnement de vos poumons à augmenté d’environ 10%.
    • Après 2 ans : Le risque d’infarctus du myocarde est redevenu celui d’un non-fumeur.
    • Après 5 ans : Les risques de cancer de la bouche, de la gorge, de l’œsophage, du pancréas et de la vessie sont réduits de moitié.
    • Après 10 ans : Le risque de crise cardiaque redescend au même niveau que celui d’une personne qui n’a jamais fumé. Le risque de mourir du cancer du poumon est réduit de moitié.
    • Après 15 ans : Le risque de cancer du poumon rejoint celui d’un non-fumeur (le tabac provoque plus de 90% des cancers du poumon).


A propos de setubal

Je fais parti des Auteurs/Contributeurs d'articles. Vous pouvez vous aussi le devenir et partager ainsi le contenu de vos articles avec les visiteurs de Portugal-Tchat.com. Pensez à vous inscrire et renseignez les champs biographiques ! Visualiser tous les messages par setubal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *