blog-articles

Manifestations dans 7 villes portugaises - Cadre du "Printemps global"

Les indignés portugais de nouveau dans la rue

Le mouvement des indignés manifestait ce week-end dans plus de deux cent cinquante villes du monde pour réclamer de nouvelles solutions à la crise économique. Dans le cadre du « Printemps global », des milliers de personnes se sont réunies pour manifester et occuper les places principales et ainsi promouvoir débats publics et assemblées ouvertes à tous. Au Portugal, pays durement touché par la crise de la dette, des manifestations avaient lieu ce samedi dans sept villes : Lisbonne, Porto, Coimbra, Evora, Braga, Santarém et Faro. Un an après l’occupation de la Puerta del Sol à Madrid, les indignés comptaient sur la journée du 12 mai pour trouver un nouvel élan.

Quelques milliers de personnes se sont ainsi mobilisées au Portugal pour réclamer une démocratie plus participative et l’arrêt des mesures d’austérité qui occasionnent une récession économique de grande ampleur dans le pays. Près de huit cents personnes ont défilé à Lisbonne, du Rossio au Parc Eduardo VII. Les participants ont pour objectif d’occuper le parc jusqu’au 15 mai, date anniversaire du début du mouvement en Espagne. Dimanche, le Premier Ministre Pedro Passos Coelho a été vivement hué lors de sa visite au Salon du Livre qui se tenait dans ce même parc. Dans le reste du pays, quelques centaines de manifestants ont défilé à Porto et quatre-vingts personnes se sont réunies à Coimbra.

Alors que le chômage atteint au Portugal 15% de la population active (près de 35% chez les jeunes) et que les mesures d’austérité se succèdent, les indignés portugais manifestent pour un système politique qui soit plus proche du citoyen et le considère dans l’élaboration de politiques publiques. Dans plusieurs villes du pays, des discussions et des débats sont ainsi organisés afin de construire des alternatives. Ce mouvement met notamment en relief  les problèmes économiques, sociaux et écologiques qui se posent au sein de l’Union Européenne et plus largement, au niveau mondial.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *