Ligue des champions: Lyon évite de peu l'humiliation. Benfica - Lyon : 4-3

Ligue des champions: Lyon évite de peu l'humiliation.

Ligue des champions: Lyon évite de peu l’humiliation. Benfica – Lyon : 4-3

L'attaquant de benfica Alan Kardec vient de marquer contre l'Olympique Lyonnais à Lisbonne, le 2 novembre 2010.

Mené 3-0 à la pause après une première période fantomatique, Lyon a partiellement refait son retard dans le dernier quart d’heure (4-3) face au Benfica. Mais il n’a pas assuré sa sa place en huitième de finale.

Groupe B: Lyon déboussolé

Benfica-Lyon: 4-3. L’OL, désireux de se qualifier en C1 pour s’offrir de l’air en L1, passe complètement à travers, déboussolé par le jeu léché de Benfica, qui reste 3e mais revient à un point de Schalke. Mou et imprécis, Lyon a été mené 0-4 avant de réagir tardivement. L’OL reste 1er mais cette claque, et notamment ces trois buts encaissés en 23 minutes, risque de lui rougir longtemps les joues. Salvio, à l’origine, et Coentrao, à la conclusion avec un doublé, s’en sont donné à coeur joie.

Un point, c’était tout. Un point, c’était ce qu’il suffisait de ramener du stade de la Luz pour fêter, en ce 100e match lyonnais de Ligue des champions, une huitième qualification en huitième de finale. Un point, c’était finalement trop : incapables de s’imposer dans cette antre décidément hostile aux clubs français (aucune formation tricolore ne s’y est jamais imposée), l’Olympique lyonnais a déjoué face à un Benfica digne de son rang européen (3-4), offrant sa pire prestation depuis longtemps en déplacement de C1.

Qu’y a-t-il donc bien pu se passer en deux semaines ? Entre un Lyon disposant avec facilité des Portugais à domicile (2-0) et un autre bafouillant son football face au même adversaire ? Au sens premier du terme, deux changements ont été apportés au onze de départ : la titularisation de Pied et de Lovren, pas une grande réussite au vu de sa prestation (il rendra notamment le ballon aux Portugais sur le 2e but). Plus globalement, l’OL est passé au travers de 75% de son match. Il est apparu usé. Manquant cruellement de concentration et d’agressivité pour un match de C1 quand, la veille encore, Claude Puel assurait que ses joueurs «adoraient la petite musique» européenne.

Ce mardi, les Lyonnais ont donc longtemps eu les oreilles bouchées et les pieds carrés. A la peine sur les replis défensifs comme dans les duels, ils ont subi la loi d’un Benfica joueur, qui ouvrit la marque par Kardec de la tête (20e), puis doubla la mise par Coentrao (32e). Le signe qui ne trompait pas ? Même Lloris semblait à côté, notamment sur le troisième but de Javier Garcia (42e). Heureusement, Benfica musela quelque peu son efficacité en seconde période (avec le doublé pour Coentrao, 67e), quand Lyon eut le mérite de réagir.

Limitant la casse par Gourcuff sur sa première frappe cadrée du match (74e), puis Bafé Gomis (85e) et Lovren (90e+5). Trois buts inscrits en un quart d’heure, face à des Portugais certes essouflés, voilà ce que l’on retiendra encore, notamment pour le goal-average. Lyon reste premier de son groupe, mais attend sa qualification. On se revoit à Schalke ?

Afp, Sport



A propos de setubal

Je fais parti des Auteurs/Contributeurs d'articles. Vous pouvez vous aussi le devenir et partager ainsi le contenu de vos articles avec les visiteurs de Portugal-Tchat.com. Pensez à vous inscrire et renseignez les champs biographiques ! Visualiser tous les messages par setubal

1 Commentaire sur Ligue des champions: Lyon évite de peu l’humiliation. Benfica – Lyon : 4-3

  1. Match très difficile coté portugais, ils ont transpiré comme rarement… ils n'était pas en forme, et ça se voyait !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *