Roms: le président de l'UE appelle Paris et Bruxelles à se

Roms: le président de l'UE appelle Paris et Bruxelles à se respecter

Roms: le président de l’UE appelle Paris et Bruxelles à se « respecter »

Photo de famille des dirigeants européens, le 16 septembre 2010 à Bruxelles

BRUXELLES (AFP) – Le président de l’Union européenne, Herman Van Rompuy, a tenté jeudi de mettre un terme à la querelle entre Paris et Bruxelles au sujet des renvois de Roms, appelant les deux parties à faire preuve de « respect » mutuel après les échanges virulents des derniers jours.

« Le rapport entre les Etats et les institutions européennes doit se faire sur la base du respect », a-t-il déclaré à l’issue d’un sommet européen à Bruxelles, pendant lequel la question des Roms a donné lieu à un débat très vif entre le chef de l’Etat français Nicolas Sarkozy et le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso.

M. Sarkozy a nié tout incident. Mais plusieurs participants ont dit l’inverse.

« Ca a été un échange mâle et viril », a raconté le Premier ministre luxembourgeois, Jean-Claude Juncker, tandis que son homologue bulgare a évoqué un « échange très violent ».

« Les éclats de voix étaient si forts qu’on entendait tout à l’autre bout du couloir », a raconté un diplomate européen.

Le président français Nicolas Sarkozy et le président de la Commission européenne José Manuel Barroso, le 16 septembre 2010 à Bruxelles

Tentant de calmer le jeu dans cette crise inédite qui ébranle l’Europe, M. Van Rompuy a souligné, à propos des Roms, qu’il y avait un consensus parmi les pays européens pour interdire « toute forme de discrimination » sur la base de la nationalité et de l’ethnicité. Il a ajouté qu’il s’agissait d’un élément « fondateur de l’Union européenne ».

Dans le même temps, M. Van Rompuy a souligné que les Etats européens avaient « le droit de prendre des mesures pour faire respecter la loi » chez eux, « dans le respect de la législation européenne ».

La Commission a menacé cette semaine la France de poursuites en justice pour non-respect de cette législation. Et la commissaire à la Justice et aux Droits fondamentaux, Viviane Reding, a provoqué le courroux de Paris en comparant les renvois de Roms aux déportations pendant la Deuxième Guerre mondiale.

Nicolas Sarkozy s’en est à nouveau pris jeudi à Mme Reding.

« Ces propos étaient profondément blessants, mon devoir de chef de l’Etat, c’était de défendre la France », a-t-il déclaré à la presse. Il a parlé de « raccourcis historiques qui ont profondément blessé les Français ».

« La totalité des chefs d’Etat et de gouvernement ont été choqués par les propos outranciers » de la commissaire à la Justice, a dit M. Sarkozy. Ce qu’ont confirmé plusieurs participants. La chancelière allemande Angela Merkel a parlé de « propos malheureux » et le chef du gouvernement britannique David Cameron s’est dit « choqué ».

La commissaire européenne à la Justice Viviane Reding le 20 juillet 2010 à Bruxelles

José Manuel Barroso a lui même reconnu à l’issue du sommet que sa commissaire avait quelque peu dérapé sur la forme.

« C’est vrai que dans la passion des débats, nous avons entendu des commentaires exagérés », a-t-il dit. Mme Reding « l’a reconnu elle-même hier, d’autres devraient penser à faire de même », a-t-il ajouté dans une remarque perfide à l’adresse de Paris.

Le secrétaire d’Etat français aux Affaires européennes, Pierre Lellouche, avait provoqué la colère de la Commission lundi en venant à Bruxelles la critiquer très sévèrement au sujet des Roms. M. Lellouche lui avait contesté le droit de veiller au respect par la France, « pays souverain », des traités européens.

La Commission peut aussi « se plaindre d’une certaine rhétorique (…) mais laissons ceci derrière nous, les controverses inutiles », a encore dit M. Barroso.



A propos de setubal

Je fais parti des Auteurs/Contributeurs d'articles. Vous pouvez vous aussi le devenir et partager ainsi le contenu de vos articles avec les visiteurs de Portugal-Tchat.com. Pensez à vous inscrire et renseignez les champs biographiques ! Visualiser tous les messages par setubal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *